• Les peintures

    Dans le monde de la peinture pour maquettes, je vois quatre grandes familles :

    - Les peintures à l'huile (Tableaux, figurines, certains effets sur des maquettes)

    - Les peintures à l'eau  et acrylique (Aquarelles, figurines, maquettes) avec les bombes.

    - Les énamels ou peinture émail (Maquettes) et les bombes pour modélisme (ABS).

    - Les vernis.

    Chacun d'entre nous à ses préférences tant, dans le type de peinture (acrylique, huile ou énamel), que dans les marques (Heller, tamiya, humbrol, modelcolor....).

    Aussi, dans cet onglet, je vais tenter d'éclaircir un peu les tendances, concepts d'utilisation et vous donner mon ressenti.

     

    Acrylique, huile ou énamel

    Peinture acrylique :

    Utilisée dans un premier temps par l'école espagnole dans la peinture de figurine, elle a la particularité de créer la transparence. En effet la couleur et les jeux d'ombres sont effectués par la superposition de différentes couches diluées. Un professionnel va sur un passage faire la couche éclairée et pour obtenir l'ombre et accentué un creux, faire plusieurs passages. C'est une peinture tout en subtilité. Elle convient particulièrement aux figurines pour les expressions des visages, les jeux d'ombres dans les vêtements, les muscles saillant. Cette peinture est par contre assez fragile et doit être ensuite, protégée par un vernis mat, satiné ou brillant suivant le rendu désiré. 

    Des effets peuvent également être réalisés en accentuant légèrement la couleur de base ou en l’éclaircissant afin d'obtenir ces différents rendu. Cette méthode et particulièrement adaptée à l'acrylique qui sèche très rapidement et permet de passer, puis repasser sur les premières couches, de manière répétée et assez rapidement. De cette manière on voit, petit à petit apparaître le résultat escompté. C'est la transparence. Cette peinture permet de ne pas surcharger la figurine.

    Autre particularité, elle ne sent pas et n'est pas nocive dans ces émanations. Les pinceaux ou les aérographes se nettoie à l'eau ou à l'aide de produit non agressif. Pas d'utilisation de produit tel que le white-spirit, diluant ou térébenthine...

    On trouve dans ce registre les peintures Tamiya, Gunze, Aqua Revell, Heller, valejo, ModelColor....

    Peinture à l'huile :

     C'est la peinture des figurines ou des tableaux. Gros avantage, un pouvoir couvrant exceptionnel suivant la qualité du produit. Une possibilité infinie de couleur par le mélange des primaires. Par contre c'est la peinture des patients !!! Le séchage est long et d'une importance capitale. Sur une figurine, vous ne pourrez pas passer votre couleur de base et quelques minutes plus tard, faire les ombres et les lumières.

    Par contre vous avez une capacité de reprise si l'effet ne vous convient pas, de par le temps de séchage long (Plusieurs jours).

    Par contre, le rendu et magnifique et naturellement satiné, donc, pour les vêtements, c'est le top. Ensuite il existe des produits matant, des vernis pour fixer la peinture, des diluants et une très grande variété de marque qui sont, en plus accessibles en matière de prix. Une petite lichette de couleur peut vous permettre de peindre votre figurine. Le rapport à l'achat entre le tube et la quantité d'utilisation pour du 54mm, voir du 120mm ou 200mm est imbattable.

    C'est la peinture des patients, des besogneux, des amoureux de la couleur qui n'ont pas peur de mettre un mois ou plus pour peindre une figurine en 54mm. C'est une peinture qui demande également de la recherche pour établir la bonne couleur, de la réflexion afin de couvrir la bonne partie afin d'établir la bonne hiérarchie pour aller du plus clair au plus foncé. Bref, c'est une peinture pour des personnes averties. Mais le rendu est exceptionnel.

    On trouve dans ce registre toute les gammes windsor,  Le francbourgeois, ...

    Peinture énamel ou émail :

    Ce sont les peintures de notre enfance lorsque nous commencions les maquettes (Pour les plus de 40 ans !!). Ce sont ces peintures qui sentent assez mauvais, qui font une croûte au niveau du couvercle après plusieurs ouvertures et fermetures, qui ont une sorte de pâte qu'il faut diluer avec un bâtonnet afin d'obtenir la couleur et l'onctuosité et qui oblige à nettoyer avec un diluant, nos pinceaux. Elles peuvent être utilisées en aérographe mais il faut respecter un taux de dilution avec un diluant approprié et bien nettoyer son matériel (Encore plus soigneusement qu'avec des acryliques).

    Les jeux d'ombre se font avec ce que l'on appelle des "glacis". On prend la base de couleur, on rajoute un peu de noir et on superpose ce mélange sur les parties à assombrir. On fait pareil avec un peu de blanc dans la base pour éclaircir. Cette méthode peu d'ailleurs être également utilisé pour les acryliques. Simplement, avec des énamels, la couleur de base doit être très diluée afin d'éviter un empâtement de la maquette ou de la figurine. 

    Par contre, le gros avantage des énamels, c'est leur pouvoir couvrant qui est exceptionnel. C'est donc la peinture de prédilection pour l'utilisation du pinceau. L'une de leurs caractéristiques est également le temps de séchage, plus long qu'avec les acryliques. De ce fait, si l'on se trompe, on essuie au diluant, on laisse sécher, puis on recommence. Avec l'acrylique, c'est un peu plus compliqué, voilà pourquoi les énamels ont été longtemps catalogués pour les amateurs et l'acrylique pour des professionnels avertis.

    Dans ce type de peinture, on trouve Heller, Humbrol, revell qui sont les références en la matière. On peu également trouver des peintures Tamiya émail ou d'autres marques qui ont mis en place des références émail.

    Enfin, les peintures acryliques peuvent très bien se côtoyer, sur une même maquette, après les temps de séchage, avec des peintures énamels et vice versa. Par contre éviter de les mélanger, le résultat n'est absolument pas garanti !

    Concernant les bombes, elles permettent de couvrir de grandes zones et donc d'obtenir un résultat homogène sur des surfaces importantes. Le pinceaux ne peut pas rivaliser. Par contre le prix de la prestation augmente. Personnellement, j'utilise les bombes pour l'apprêt, les vernis et les coques de bateaux et ce, tant que je n'ai pas un aérographe adéquat. Dès que j'aurais fais l'acquisition d'un aérographe, je pense que j'abandonnerais les bombes que je garderais uniquement pour les vernis.

    Conclusion :

    Finalement la conclusion est simple. Au delà du fait que certains préféreront les acryliques à la peinture à l'huile pour les figurines et les énamels à l'acrylique pour les maquettes, on peut dire que si vous devez utiliser des pinceaux, les peintures énamels sont très bien. Pour l'aérographe, pour une question de maintenance et de fluidité, préférez les acryliques.

    Pour une solidité dans le temps, préférer les énamels à l'acrylique.

    Enfin pour des effets, les vêtements et des pièces pas trop volumineuses, si vous êtes un fan patient et méticuleux, l'huile est très bien.

    Pour un débutant, je lui conseillerais des énamels  (Humbrol ou Heller) et des acryliques (Heller ou aqua revell). Budgétairement c'est le plus bas du marché et la qualité est au rendez-vous, il aura la possibilité de couvrir un spectre important dans le maquetisme (maquettes du 1/72 au 1/24, figurines, bâtiments...) aussi bien avec un pinceaux qu'avec un aérographe et il pourra s'essayer au différentes technique.

    Simplement, pour un débutant, bien appliquer les étapes suivantes :

    - Dépoussiérer et dégraisser sa maquette (Eau et liquide vaisselle) avec un séchage doux sans utilisation du sèche-cheveux (Air libre).

    - Application d'un apprêt en bombe ou à l'aérographe, ou bien la couleur de base mat. Ceci permet non seulement de faire ressortir les imperfections et de les corriger mais également, cela va permettre une accroche de votre peinture.

    - Prendre le temps de séchage. Ne pas surcharger en peinture. Mieux vaut plusieurs couches diluées qu'une bien épaisse qui aura toute les peines du monde pour sécher en profondeur (C'est pour cette raison que les grandes surfaces sont plus faciles à traiter à l'aérographe ou à la bombe).

    - Enfin protéger sa peinture, une fois terminé, par une couche de vernis brillant qui permettra de poser les décalcomanies, puis, ceux-ci une fois secs, soit une autre couche de brillant, une couche de vernis mat ou satiné, suivant la finition désirée. (triple effet : Protection de la peinture, finition de la maquette et enfermement des décalcomanies entre les deux couches de vernis).

    Si vous respectez ces petites recommandations, normalement, votre maquette aura un très bel effet. Plus tard, avec l'expérience, on utilisera les "jus" pour faire ressortir des structures et créer des volumes, les "fondus" pour les jeux de lumières (parties éclairées, parties sombres) et les différents effets (Humidité, rouille, usure...). Mais cela est une autre histoire.

    Les marques

    Je pense que les marques doivent être cataloguée dans les peintures particulièrement appréciée pour les aérographes et celles plus utilisées aux pinceaux.

    On pourra également utilement donner une impression sur les pigments qui permettent un taux de recouvrement optimal ou non.

    Peintures pour aérographes :

     

     

    Peintures pour pinceaux :